Le TOP 3 d’Antoine

 

Aujourd’hui notre pilote Antoine Cabiac nous parle de ses trois sites de vol préférés pour le Parapente .


NUMÉRO 3 : FONT ROMEU

 

Le soleil de la Cerdagne. Son four solaire légendaire. Que dire ?

J’effectue environs 300 h de vol en moyenne par an rien qu’à Font Romeu !

Cette zone géographique de notre hexagone à la chance de bénéficier du climat méditéranéen,

elle fait partie des régions les plus ensollleillées de France.

Le pôle espoir de vol libre dont j’ai fait partie, est situé sur font Romeu.

C’est donc pour toutes ces raisons qu’ils utilisent ce site comme terrain d’entraînement.

Le décollage se situe sur la commune de Targasonne à coté de Font Romeu et se nomme « les Mauroux », culminant à 2072m orienté plein SUD. Donc si vous aimer les vols à travers des paysages à couper le souffle et des conditions aèrologiques généreuse qui peuvent vous catapulter au dessus des 4000 m d’altitudes. Il serra alors facile, d’aller dire « !Hola ! » aux vautours espagnols et d’éffectuer des parcours pouvant aller jusquà 160 km.

Généralement la meilleur période pour y voler est de début septembre à fin octobre.

Je vous conseille vivement de rentrer Font Romeu dans le gps de la voiture et de foncer vers cette destination !

Et surtout n’oubliez pas votre fuet catalan !

 


NUMÉRO 2 : LE ROC

 

Ce site se situe à coté de la ville de Souillac dans le département du Lot en région Occitanie.

A l’atterrissage vous serez accueillis par Mireille et Michel, les patrons du bar restaurant « Le Quercynois ».

Si vous aimez les plats entièrements recouvert de foie gras poilés accompagnés de patates sarladaises,

vous êtes au bon endroit !

J’apprécie énormément ce site du Roc après le passage d’un front froid (mauvais temps) car,

il laisse place à un ciel de traîne (autoroute du ciel) somptieux !

Cela nous permet sur de belles journées d’aller nous poser au pied de la Montagne Noire ( Castre, Dourgnes)

et bien plus encore.

Lors de ces ballades aériennes nous survolons notre belle campagne Française, comme par exemple le Rocamadour et ses aigles majestueux qui viennent nous dire bonjour le temps d’un thermique.

Les parcours peuvent être poussés jusqu’à 240 kilomètres au départ du site, après nous sommes bloqués par une grande flaque d’eau, appelée « Méditerranée » !

Conseil, toujours prévoir son maillot de bain dans la sellette;)

Donc si vous voulez découvrir un patrimoine incroyable, un terroir gourmand et un site fabuleux je vous conseille vivement d’y faire escale pendant quelques jours !

 


NUMÉRO 1 : MIEUSSY

Le 5 mai 1979, le premier club de parapente se créé, Les Choucas (club toujours existant).

Michel Sarthe, Michel Didriche, Gérard Bosson et Jean- Claude Bétemps encadraient les premiers stages de formation à Mieussy.

En 1985, Laurent de Kalbermaten élabore la randonneuse, le véritable premier parapente. Il est conçu avec des matériaux légers et plus facile à gonfler qu’un parachute. Le « vol de pente » devient « parapente ».

Dans les années 2000, Mieussy à été pour moi le berceau de mon enfance et de mon apprentissage du parapente.

Chaque année avec mes parents, nous passions nos
deux mois d’été l’à-bas. Les vacances étaient rythmés entre le Giffre (rivière), la Casta (le restaurant d’altitude), le Pertuiset (le décollage), la Ferme (l’atterrissage) avec ses repas de fin de saison remplis de joie de vivre !

Le site est lui même doté d’un énorme potentiel de vol pour tous les niveaux, du débutant jusqu’à l’organisation des plus grandes compétitions nationales et internationales de distance.

C’est pour cela que Mieussy à une grande valeur sentimentale à mes yeux et que cet endroit restera mon site fétiche.

 


Vous rêvez de faire du parapente comme Antoine ? Découvrez tous nos baptêmes de parapente.